Quelles sont les réclamations en assurance habitation les plus fréquentes ? Petit palmarès accompagné de nos conseils pour réduire les risques.

« En 2017, les assureurs de dommages privés ont […] versé 6,4 milliards de dollars en règlements pour les sinistres encourus nets »¹ 

Troisième position : réclamations dues au vol

Ayant un grand impact sur la personne à cause de l’insécurité qu’il génère, le cambriolage est trop souvent un incident perturbant. Les objets les plus volés sont les bijoux, les vélos ainsi que le matériel informatique, technologique et photographique.

Afin de limiter autant le risque que les pertes :

  • Installez un système d’alarme relié à un système de surveillance.
  • Évitez de rendre les objets de valeur visibles de l’extérieur.
  • Verrouillez les portes lorsque vous êtes absents.
  • Prévoyez une minuterie reliée à votre éclairage pendant vos vacances

Et attention, votre cabanon pourrait aussi être la cible de voleurs.

Deuxième position : réclamations dues au feu

Même s’il ne s’agit que d’un petit feu, les dommages peuvent être considérables vous obligeant à faire des réclamations. Les sources de sinistre les plus fréquentes sont : les friteuses, les poêles à fondue, les mégots, les feux électriques dus à une surcharge et les chandelles.

Des petits gestes pour éviter le pire :

  • Remplacez les piles de vos détecteurs de fumée aux changements d’heures
  • Ne quittez pas une pièce sans éteindre les bougies
  • Éloignez les chandelles allumées des matériaux combustibles (rideaux)
  • Débranchez les appareils de cuisson (friteuse) après leur utilisation

Première position : réclamations dues à l’eau

Sinistre courant, les dommages associés à l’eau peuvent rapidement représenter un montant de réclamations élevé.

Les dégâts sont dus à un bain qui déborde, une toilette qui fuit, une accumulation sournoise d’eau sous le plancher ou derrière les murs. On ajoute à cette liste les problèmes de tuyaux (la laveuse et le lave-vaisselle en tête) et le réservoir à eau chaude qui fuit. Enfin, on doit également inclure les cas de refoulements d’égouts et les infiltrations par le toit.

 « Chaque année, ce sont plus de 500 millions $ qui sont déboursés par les assureurs au Québec pour couvrir uniquement les dommages causés par les dégâts d’eau. »²

Votre contrat d’assurance vous offre une protection de base couvrant les dommages causés par une installation sanitaire et par le bris d’une conduite d’eau publique. À cette protection de base, vous pouvez ajouter des avenants. Contactez-nous pour discuter de vos besoins.

Quelques suggestions pour réduire les risques :

  • Faites les entretiens nécessaires (chauffe-eau, toiture, fondations, gouttières, etc.)
  • À l’automne, coupez l’eau et videz les boyaux d’arrosage
  • Identifiez l’entrée d’eau à l’intérieur de la maison et avisez les résidants
  • Ne quittez pas la maison lorsque la laveuse et le lave-vaisselle sont en fonction
  • Assurez-vous que le clapet anti-refoulement ainsi que la pompe d’évacuation fonctionnent bien

En conclusion, on vous partage un document émis par le Bureau d’assurance du Canada vous permettant de répertorier vos biens afin de faire la démonstration de leur valeur. Prenez le temps de le remplir, il vous sera d’une grande aide au moment de faire une réclamation : Inventaire de vos biens meubles.